En route pour 2012

En route pour 2012

26/01/2012 - Présentation

Sur invitation de Nicolas Deschaux, Président de la Fédération Française du Sport Automobile, Messieurs Philippe Richert, Ministre chargé des Collectivités Territoriales et Président du Conseil Régional d’Alsace, Charles Buttner, Président du Conseil général du Haut-Rhin, Guy-Dominique Kennel, Président du Conseil général du Bas-Rhin, Claude Froehly, Vice-président de la Communauté Urbaine de Strasbourg en charge du sport, Yves Hemedinger, Premier Adjoint au Maire de Colmar, Eric Schweitzer, Adjoint aux sports à la Mairie de Mulhouse et Norbert Schmitt, Adjoint au Maire de Haguenau, se sont réunis jeudi 26 janvier 2012 pour présenter les Bilans du Rallye de France-Alsace 2011 et les perspectives d’accueil des éditions 2012 et 2013.

Effectuée au siège de la Fédération Française du Sport Automobile à Paris, cette présentation a dressé le Bilan Carbone* et l’Evaluation de l’impact économique et touristique** de la manche française du Championnat du Monde des Rallyes ; l’occasion également d’aborder les perspectives sportives pour la prochaine édition.

Depuis 2009, la Fédération Française du Sport Automobile mène une stratégie globale en matière environnementale, avec la réalisation d’un Bilan Carbone de l’ensemble des activités fédérales.
A l’occasion du Rallye de France-Alsace, et ce depuis la première édition en 2010, la production d’un Bilan Carbone et le développement d’actions en la matière relèvent d’une volonté commune des sept collectivités partenaires du Rallye de France et de la FFSA.

« Le Rallye de France-Alsace est un évènement phare pour la FFSA, une opportunité exceptionnelle d’aller toujours plus loin et de renforcer l’exemplarité de cette compétition d’envergure internationale.
Les bilans de l’édition 2011 sont très positifs, tant au plan environnemental, qu’économique, touristique et médiatique.

L’environnement est au cœur de nos préoccupations et si le bilan carbone du Rallye de France-Alsace 2011, s’élevant à 3 300 tonnes équivalent CO2, est une éco-condition au financement et à l’organisation du Rallye de France en Alsace, ce n’est qu’une étape.

En 2011, des actions concrètes et durables ont été menées afin d’agir directement sur les émissions de Gaz à Effet de Serre compressibles, de les réduire au maximum par le développement de transports propres, le tri et le traitement des déchets et la sensibilisation du grand public par une équipe de bénévoles dédiée à la protection des zones sensibles.

Notre priorité est aujourd’hui d’agir et de mener une véritable stratégie d’éco-conception du Rallye de France, dans le cadre d’une démarche collective avec nos partenaires alsaciens, avec pour objectif la mise en œuvre durable d’une compensation carbone des émissions de Gaz à Effet de Serre incompressibles, financée par la FFSA à hauteur de 120 000 euros », déclare Nicolas Deschaux, Président de la FFSA.

En matière économique, si les retombées directes de l’évènement s’élèvent à près de 18 millions d’euros, c’est sans compter sur les retombées indirectes et la visibilité médiatique offerte au Rallye de France et au territoire alsacien.
Cette visibilité a été renforcée grâce à des partenariats privés performants avec France Info et France Bleu Alsace, les quotidiens régionaux Dernières Nouvelles d’Alsace, L’Alsace, le Républicain Lorrain et Vosges Matin, qui ont permis à l’organisation de relayer de manière efficace les messages de sécurité et d’environnement auprès du grand public ; mais aussi grâce à un partenaire principal fidèle et fortement ancré en Alsace, le Crédit Mutuel.

Un franc succès populaire et une expérience qui, aux yeux de tous, reste exceptionnelle.
La Région Alsace, le Conseil général du Haut-Rhin, le Conseil général du Bas-Rhin, la Communauté Urbaine de Strasbourg et les Villes de Colmar, Haguenau et Mulhouse ont réitéré à l’occasion de ce point presse leur enthousiasme à accueillir pour les deux années à venir la manche française du Championnat du Monde des Rallyes et ont salué le travail accompli par l’équipe d’organisation de la FFSA, dirigée par Dominique Serieys depuis 2010.

Une satisfaction et un enthousiasme collectifs de bon augure pour cette édition 2012, qui elle aussi fera l’objet d’évolutions.
Ont notamment été évoqués, l’augmentation du kilométrage chronométré et la réduction du nombre d’Epreuves Spéciales, la possible nouvelle implantation des cérémonies d’arrivée et de départ, toujours dans le cadre d’une compétition se déroulant sur trois jours.

Rendez-vous est pris au printemps 2012 en Alsace, pour la présentation officielle du parcours du Rallye de France-Alsace.

* Etude réalisée par les cabinets Verteego et Equinergies selon la méthode d’évaluation définie par l’ADEME

** Etude réalisée par l’Observatoire Régional du Tourisme d’Alsace et financée par la Région Alsace

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ